Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 13:24

logo-porte-de-l-inde-copie-1.jpg

Toulouse célèbre le Népal et les Himalayas lors de la Fête des Couleurs

 

HOLI  2013       

 

A l’heure du Printemps, c’est une journée entière dédiée au

 Festival indien des Couleurs HOLI.

 Ce rendez-vous régulier transforme la salle Lafourguette en salle de spectacles et de détente accessible à tous. Concerts et performances de danses d’artistes locaux et internationaux, contes indiens francophones et jeux éducatifs ateliers culturels, rythment le printemps toulousain.

Avec cette année une grande nouveauté : l’élection de

 MISS INDIA MIDI PYRENEES

en partenariat avec le Comité de Miss India France©

 

Incontournable rendez vous du printemps toulousain et point d’orgue de la saison interculturelle et artistique de la région Midi Pyrénées, la Fête indienne des Couleurs Holi célèbre le mariage des traditions et des différents arts de l’Inde. Installée dans la Salle Lafourguette, rue de Gironis, elle accueille plus de 300 personnes, Indiens, Réunionnais, professionnels des arts et de la culture indiens, associations humanitaires, solidaires et culturelles ainsi que de nombreux amateurs de l’Inde venus de toute la région et même de régions limitrophes (notamment Aquitaine).

Cette année, les associations représentant le Népal et les actions effectuées en faveur de ce pays sont mises à l’honneur.

Chacun peut flâner dans les mini-marchés associatifs solidaires et culturels, participer aux jeux culturels et éducatifs et aux activités créatrices, admirer les différentes expositions de photos sur le Népal et les Himalayas, de peintures, assister aux spectacles de danses, de musique et partager un vrai repas indien.

Sur le site du festival Holi, une multitude d’acteurs, associations, structures culturelles, artistes et partenaires privés valorisent la richesse du patrimoine culturel et artistique de l’Inde et du Népal et la vitalité de la vie artistique et culturelle de la diaspora indienne, népalaise et des personnes d’origine indienne à Toulouse.

Elitiste et pointue, la culture et les arts indiens ? Le festival Holi, à chaque édition, prouve le contraire et propose à tous les publics, initiés ou néophytes, de découvrir ses multiples couleurs. Des danses classiques aux danses actuelles, des concerts de musique traditionnelle, à la musique fusion, des reportages photos sur la beauté du pays, ses couleurs aux photos marquant des réalités plus dures, le tout souligné par des conférences ou présentations académiques de professionnels, c’est plus de 40 interventions, sur scène ou tout autour de la salle, qui font aimer les grands clichés de l’Inde traditionnelle ou font découvrir l’Inde moderne, l’Inde hors de l’Inde, l’Inde de l’imaginaire…

Merci à tous…

Vous avez été plus de 300 à vibrer, à danser, à applaudir, à découvrir tous les spectacles et toutes les activités ; mais aussi à flâner autour des stands, à naviguer, à découvrir l’histoire de l’Inde, ses côtés moins connus. Merci aux « festivaliers », aux équipes, aux partenaires, aux associations qui se sont mobilisées et aux collectivités et institutions qui nous suivent.

Notre prochain rendez-vous est le 23 mars 2013

 

 HOLI 2

 

HOLI

Bien connu dans le monde entier, le Festival des couleurs Holi est l'un des plus anciens festivals indiens observé à l’arrivée du printemps, avec les adultes et les enfants qui prennent tous part à la célébration. Selon la région de l’Inde, il est aussi appelé Holaka, Phagwa, Dhulheti, Dhulandi ou Dhulendi. Au Népal « Phagu » est l’autre nom de « Holi », il signifie « Poudre rouge sacrée »

Holi est le moment de quitter les ombres de l’hiver et d’accueillir les couleurs du printemps.

Le Festival des couleurs est célébré chaque année dans le mois hindou de Phalguna le jour de la pleine lune fin de Février ou début Mars. La célébration comprend des feux de joie et les Indiens s’aspergent de poudre colorée. Holi dure une semaine, et c’est le dernier jour où est Joué Holi avec les jets de couleurs.

Au Népal, un mât de cérémonie appelé «chir» est installé sur une place de chaque ville pendant toute la semaine. Le Chir est un mât de bambou bordé de bandes de tissus représentant des porte-bonheurs. Lorsque le chir est érigé, les festivités et les cultes commencent pour la semaine. A la fin des festivités le chir est pris et utilise pour alimenter pour un feu de joie.

 

La légende

La mythologie joue un rôle important dans le Festival, et les histoires les plus connues sur l'origine de Holi sont  «Holika Dahan” et la légende de “Radha-Krishna”. La tradition «Holika Dahan” est un feu de joie et célèbre la victoire du bien sur le mal. La légende de Radha et Krishna est plus sur le lancement de couleurs.

Le jeune Krishna était très joueur et malicieux. L’histoire raconte qu’enfant, déjà, Krishna était très jaloux de la peau très claire de Radha alors que lui-même avait la peau très sombre.

Un jour, il se plaint à sa mère Yashoda de l’injustce de la nature qui a fait Radha si claire et lui si sombre. Pour calmer les pleurs de Krishna, sa mère lui conseille d’aller peindre le visage de Radha de la couleur qu’il désirerait.

Le côté espiègle de Krishna lui permit sans problème de suivre les conseils de sa mère  Yashoda et il partit aussitôt peindre le visage de Radha afin qu’il devienne comme le sien.

Une autre légende explique le teint foncé de Krishna. Il est dit qu’un démon fût envoyé un jour pour tuer l’enfant Krishna en empoisonnant son lait. C’est ainsi que Krishna devint bleu. Mais Krishna ne mourut pas et le démon se changeât en cendres . La très belle scène de l’’histoire de Krishna dans laquelle il “joue avec les couleurs” avec Radha et les Gopis pour célébrer la mort du démon est devenue une image d’anthologie que l’on retrouve dans de nombreuses peintures iconographiques.

Il ya une légende populaire derrière l'installation de chir. L'histoire porte aussi sur la nature espiègle de Krishna qui aimait faire des farces aux vachères ou gopis. Farceur comme il l'était, il est dit qu'une fois il a séduit toutes les filles de la région avec son humour. Il a ensuite dansé avec elles et quand il les a senties totalement absorbées dans la transe de la danse,  Il les a aspergées d'eau colorée et a volé tous leurs vêtements pendant qu'elles se baignaient dans l'eau de la rivière Yamuna. Krishna a alors accroché leurs vêtements sur un arbre pour les embarrasser. Le Chir symbolise cet arbre.

 

Holi-chir-nepal.jpg

 

 

Les célébrations de Holi


D'une certaine manière, la farce amicale de Krishna où il appliquait de la couleur sur Radha et les autres gopis en utilisant des jets d'eau appelés pichkaris a gagné une très grande popularité. Tant et si bien que cela a évolué pour devenir une réelle tradition et, plus tard, un festival à part entière.


Jusqu'à ce jour, l'utilisation de couleurs et de pichkaris a toujours cours pour Holi. Les amoureux appliquent des couleurs sur le visage de leur bien-aimé(e) et expriment ainsi leur affection pour l'autre.

Cette légende revit merveilleusement chaque année dans toute l'Inde, en particulier dans les lieux dédiés à Krishna et Radha :Mathura, Vrindavan, Barsana et Nandgaon.


En fait, tout le pays se noie sous la couleur quand c’est la période de Holi et tout le monde célèbre l'amour immortel de Krishna et Radha.

 

Kkris-Radha-fond-bleu.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Les Portes de l'Inde Midi Pyrénées
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  •  Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  • : Réseau artistique et culturel INDE en Midi Pyrénées Propose une photographie du paysage des associations, professionnels et amateurs en lien avec l'Inde. Création d'actions communes
  • Contact

Profil

  • Les-Portes-de-l-Inde
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.