Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 11:50

ash9.jpg

 

By Subhamoy Das

 

Le bindi est sans doute la forme la plus visuellement fascinante de toutes les décorations corporelles. Les Hindous attachent une grande importance à cette marque ornementale sur le front entre les deux sourcils - un point considéré depuis les temps anciens comme un point névralgique important dans le corps humain. Egalement connu sous le nom «tika», «Pottu», «sindoor», «Tilak», «Tilakam», et «kumkum», un bindi est habituellement une petite marque ronde faite sur le front en tant qu’ ornement.

 

Dans le sud de l'Inde, les filles choisissent de porter un bindi, alors que dans d'autres parties de l'Inde, c'est la prérogative de la femme mariée. Un point rouge sur le front est un signe propice de mariage et garantit le statut social et la sainteté de l'institution du mariage. Les mariée indiennes se placent sur le seuil de la maison de leur futur mari, parée de vêtements chatoillants et tout plein d’ornements, et bien sûr un bindi rouge  sur son front qui est censé ouvrir la voie à la prospérité, et lui accorder une place en tant que gardienne du bien-être de la famille et de la descendance.

 

La zone entre les sourcils, le sixième chakra appelé «ajna” en Sanskrit est le siège de la sagesse cachée. Il est le point central où toutes les expériences sont rassemblées dans une concentration totale. Selon le culte tantrique, lorsque, pendant la méditation, l'énergie latente «kundalini» passe de la base de la colonne vertébrale vers la tête, ce «ajna» est la sortie probable de cette puissante énergie.

Le point rouge «kumkum» entre les sourcils est là pour conserver l'énergie dans le corps humain et de contrôler les différents niveaux de concentration. Il est également le point central de la base de la création elle-même -  symbole de bon augure et de bonne fortune.

 

 

Traditionnellement le Bindi est rouge ou marron. Une pincée de poudre de vermillon appliquée habilement avec les doigts pour faire un point rouge parfait. Les femmes qui ne sont pas agiles de leurs doigts et ne peuvent pas obtenir le rond parfait utilisent de petits disques circulaires ou des pièces de monnaie trouées pour les aider. D'abord, elles appliquent une cire collante sur l'espace vide de la pièce. Elle est ensuite recouverte de kumkum ou vermillon et alors le disque est enlevé pour obtenir un bindi rond parfait.

 

«Aguru», «Kasturi», «kumkum» sont faits de safran rouge des Indes et «sindoor» est fait d'oxyde de zinc et de colorant. C’est ce qui rend ce point rouge si spécial.

 

 

The bindi is arguably the most visually fascinating of all forms of body decoration. Hindus attach great importance to this ornamental mark on the forehead between the two eyebrows -- a spot considered a major nerve point in human body since ancient times. Also loosely known as 'tika', 'pottu', 'sindoor', 'tilak', 'tilakam', and 'kumkum', a bindi is usually a small or a big eye-catching round mark made on the forehead as adornment.

That Red Dot

 

In southern India, girls choose to wear a bindi, while in other parts of India it is the prerogative of the married woman. A red dot on the forehead is an auspicious sign of marriage and guarantees the social status and sanctity of the institution of marriage. The Indian bride steps over the threshold of her husband's home, bedecked in glittering apparels and ornaments, dazzling the red bindi on her forehead that is believed to usher in prosperity, and grants her a place as the guardian of the family's welfare and progeny.

A Hot Spot!

 

The area between the eyebrows, the sixth chakra known as the 'agna' meaning 'command', is the seat of concealed wisdom. It is the centre point wherein all experience is gathered in total concentration. According to the tantric cult, when during meditation the latent energy ('kundalini') rises from the base of the spine towards the head, this 'agna' is the probable outlet for this potent energy. The red 'kumkum' between the eyebrows is said to retain energy in the human body and control the various levels of concentration. It is also the central point of the base of the creation itself — symbolizing auspiciousness and good fortune.

How to Apply

 

Traditional bindi is red or maroon in color. A pinch of vermilion powder applied skillfully with practiced fingertip make the perfect red dot. Women who are not nimble-fingered take great pains to get the perfect round. They use small circular discs or hollow pie coin as aid. First they apply a sticky wax paste on the empty space in the disc. This is then covered with kumkum or vermilion and then the disc is removed to get a perfect round bindi. Sandal, 'aguru', 'kasturi', 'kumkum' (made of red turmeric) and 'sindoor' (made of zinc oxide and dye) make this special red dot.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Art
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  •  Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  • : Réseau artistique et culturel INDE en Midi Pyrénées Propose une photographie du paysage des associations, professionnels et amateurs en lien avec l'Inde. Création d'actions communes
  • Contact

Profil

  • Les-Portes-de-l-Inde
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.