Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 10:01

Le Department of Biotechnologies Indien, DBT, et l'entreprise Bharat Biotech basée à Hyderabad, ont mené à bien la formulation, et les tests pour la mise sur le marché d'un vaccin anti-rotavirus à faible coût, nommé Rotavac. Ces virus sont responsables de maladies diarrhéiques qui tuent 100.000 enfants en Inde chaque année. Ce vaccin qui doit encore être approuvé par les autorités pharmaceutiques indiennes, sera produit sous forme de gouttes dans l'usine d'Hyderabad.

Malgré les améliorations de la situation économique et sanitaire du pays au cours des dernières décennies, l'Inde est toujours un mauvais élève en matière de survie infantile avec un taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, de 61 pour mille soit 1 700.000 décès, dont 18% à cause de maladies diarrhéiques. Le vaccin développé permettra de répondre à ce besoin indien en proposant une solution à bas coût, 1$ au lieu de 18$ pour les vaccins actuellement sur le marché. Complémentaire aux programmes sanitaires actuels (amélioration de l'hygiène, assainissement de l'eau potable, encouragement de l'allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois, etc.), ce vaccin devrait permettre d'éviter 25% des hospitalisations dues aux maladies diarrhéiques.

Au-delà de l'Inde, ce vaccin devrait toucher l'ensemble des pays où la situation sanitaire ne permet pas de proposer une solution adéquate à ce fléau. A l'échelle mondiale, les maladies diarrhéiques sont la deuxième cause de décès chez les enfants de moins de cinq ans. Grâce à ses capacités techniques et scientifiques, l'Inde pourrait également produire ce vaccin à destination des pays en voie de développement où les soins de santé rapide sont hors de portée et où ce virus est particulièrement dangereux.

Le DBT, et son directeur Secretary K. VijayRaghavan, se sont réjouis de cette avancée, c'est la première fois que l'Inde mène elle même l'ensemble du processus de développement d'un vaccin. De plus, cela démontre la pertinence d'une politique gouvernementale qui encourage des partenariats public-privé pour répondre aux difficultés sociétales indiennes.

 

 Dr Dipika Sur est secrétaire général IPHA et directeur adjoint, Sr. Directeur, Division de l'épidémiologie, de l'Institut national des maladies entériques et du choléra

Partager cet article

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  •  Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  • : Réseau artistique et culturel INDE en Midi Pyrénées Propose une photographie du paysage des associations, professionnels et amateurs en lien avec l'Inde. Création d'actions communes
  • Contact

Profil

  • Les-Portes-de-l-Inde
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.