Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 15:51

Nine-nights-for-the-goddess.jpg

 

Le festival Navaratri, qui signifie littéralement "neuf nuits" ("nav" = neuf, "ratri" = nuit), est consacré au culte de la déesse Durga, la «déesse mère», qui incarne toute la puissance de l'univers.

Les Hindous marquent l'avènement de l'hiver avec 9 jours de jeûne, des chants rituels et des prières.

Ce festiva se situe entre le 5 et le 13 Octobre 2013.

 

Trois déesses, qui sont considérées comme les équivalents féminins de la Trinité hindoue, sont adorées pendant ces 9 jours - la déesse Durga, sur les trois premiers jours, la déesse Lakshmi, sur les trois jours suivants, et la déesse Saraswati, au cours des trois derniers jours.

 

Sur le dernier ou 9e jour, appelé «Mahanavami», un «Kanya Kumari ou Puja» est souvent effectué. Le lendemain, Navratri ou 10e jour, est appelé Dussehra et célèbre la victoire du Seigneur Rama sur Ravana.

 

images-20.jpeg

 

 

Navaratri, which literally means "nine nights" ("nav"= nine, "ratri"=night), are spent in the worship of Goddess Durga, the "mother goddess," who embodies all the power of the universe. Hindus mark the advent of winter with these 9 days of fast, chants, rituals and prayers that fall between October 5 - 13, 2013.

Three goddesses, who are considered feminine equivalents of the Hindu Trinity, are worshipped during these 9 days -Goddess Durga, on the first three days,Goddess Lakshmi, on the next three days, andGoddess Saraswati, in the last three days.

On the last or 9th day, called the "Mahanavami", a "Kanya or Kumari Puja" is often performed. The day after Navratri or the 10th day is called Dusshera, which celebrates the victory of lord Rama over Ravana.

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Festivals indiens
commenter cet article
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 11:27

Bonsoir à toutes et à tous,

Les routes de l'Inde en partenariat avec l'association Amicitia, lancent un projet de récolte de fond pour venir en aide au foyer de JKSMS

 

Il y a urgence, le centre recueille aujourd’hui 70 enfants pour seulement 25 places disponibles.

Les derniers enfants recueillis arrivent du Bihâr, vendus (80euros chacun !) par des familles pauvres à des malfrats, car la situation économique s'est beaucoup dégradée ces derniers mois.

 

Nous avons besoin de toutes les énergies pour récolter des fonds supplémentaires car, par ailleurs, le gouvernement indien n'a pas versé la subvention due.

 

Toute donation, même minime, sera la bienvenue.

 

 

Numéro compte bancaire de Les routes de l’Inde :

CE MIDI PYRENEES  08000918088/ 04 code banque 13135, code guichet 00080

 

Nous apprécierons si vous pouviez, grâce à votre réseau, mobiliser des fonds pour leur venir en aide.

 

Merci pour votre solidarité et votre soutien

 

 

 Domenica Fazio

Présidente



Les Routes de l'Inde
8 Rue des Mésanges
31700 Beauzelle

tél: 05.61.59.54.32
http://les-routes-de-inde.over-blog.com
Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 13:12

ANURADHA ROY
Les plis de la terre
Roman traduit de l’anglais (Inde) par Myriam Bellehigue
PARUTION EN LIBRAIRIE LE 9 OCTOBRE 2013

 

 

 

Si Les Plis de la terre retrace le deuil de Maya, jeune veuve venue se réfugier dans une petite ville de l’Himalaya, ce roman célèbre également une région de la terre à l’équilibre écologique menacé où d’émouvantes solidarités humaines parviennent à s’exprimer par-delà les clivages sociaux et religieux de l’Inde contemporaine.

En 1996 à Hyderabad, Maya, étudiante et fille d’un industriel hindou, épouse Michael, de confession catholique ; s’opposant fermement à cette union, les deux familles rompent définitivement avec leurs enfants. Le jeune couple vit quelques années de bonheur avant ce trek dans l’Himalaya, où Michael perd la vie. Maya s’installe alors à Ranikhet, petite ville de garnison sur les contreforts himalayens, près de l’endroit où Michael est décédé.

Maya enseigne à l’école catholique de Ranikhet et loue une petite maison sur la propriété de Diwan Sahib, ancien secrétaire du Nawab de Surajgarh. Ce propriétaire haut en couleur est engagé depuis des années dans l’écriture d’une biographie de Jim Corbett, officier britannique et naturaliste de renom, célèbre pour ses écrits sur les tigres et les léopards. La rumeur dit aussi qu’il serait en possession d’une secrète correspondance entre Edwina Mounbatten et Nehru.

Tandis que des élections législatives se préparent activement puisqu’un enfant du pays est candidat, Ma ya voit se développer un nationalisme inquiétant et les tensions s’accroître entre groupes religieux. Mais sa paisible existence parmi cette communauté himalayenne bascule surtout à l’arrivée de l’énigmatique Veer, neveu de Diwan Sahib et guide de haute montagne.

Les Plis de la terre est l’histoire d’un impossible deuil et une réflexion sur les contraintes pesant sur une jeune veuve, mais aussi une riche galerie de portraits à travers lesquels Anuradha Roy évoque l’Inde contemporaine : notables et petites gens sont croqués tant dans leur flamboyance que dans leurs travers. On les voit interagir au quotidien, dans un microcosme de commérages, de relations de pouvoirs, d’interdits de castes, de classes et de sexes, mais aussi de solidarités.

Anuradha Roy est née en 1967. Après des & eacute;tudes à Calcutta et à Cambridge, elle a travaillé comme journaliste pour plusieurs quotidiens et magazines indiens. Elle codirige actuellement la maison d’édition Permanent Black et partage son temps entre New Delhi et Ranikhet, petite ville nichée à 2 000 mètres dans l’Himalaya. 
Les Plis de la terre a été nominé pour le prestigieux Man Asian Literary Prize en 2012 et a reçu en Inde The Economist Crossword Book Award.
Voix prometteuse de la littérature indienne contemporaine, Anuradha Roy est une romancière du quotidien et de l’ordinaire. Elle dresse à travers sa fiction intimiste les portraits attachants de personnages de tous horizons sociaux qui lui permettent de témoigner sur l’Inde contemporaine et quelques-uns de ses enjeux majeurs.
En 2011, Actes Sud a publié son roman Un at las de l’impossible.
Les plis de la terre sera simultanément disponible en format epub et pdf numérique.
Format : 11,5 x 21,7 / 400 Pages / 23,50 € / 17,99 € en version numérique

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Culture
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 18:59

1370490_10201851342023325_2012192737_n.jpg

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 18:31

-PAXP-deijE.gifKaruna-PC-Calender-final--1-.jpg

  • BONJOUR A TOUS!  

    Nous sommes heureux de vous présenter (en PJ) notre carte-postale/calendrier 2014! Une carte de vœux originale, utile et pratique! En 2014, adressez vos vœux à vos amis ou proches sur cette belle carte originale et permettez à KARUNA~ RÉUNION de poursuivre le développement de tous ses projets.

    Vous pouvez dès à présent réserver et souscrire vos cartes. Pour cela, remplissez le bon de commande(ci-dessous) et renvoyez-le à : karuna.association@gmail.com, pour recevoir votre confirmation de souscription. Puis, envoyez votre règlement par chèque bancaire à l'adresse suivante :

    KARUNA~ RÉUNION 54 rue de l'ancienne usine 97429 Petite-Ile Ile de la Réunion

    ou bien par virement , toutes les coordonnées bancaires sur le site ou le blog :

     
  • Karuna Reunion
    http://www.karunareunion.blogspot.comhttp://karunareunion.wix.com/karunareunion
    Les cartes seront disponibles à partir du 25 octobre sur l'Ile de la Réunion.

    Pour les autres pays, les cartes seront envoyées par la poste à réception de votre règlement .

    Avec votre soutien, l'année 2014 sera pleine d'espoir pour tous les enfants et les familles parrainés par KARUNA~REUNION!

    Nos remerciements vont à tous ceux qui nous font confiance et qui aident à la réalisation des projets, par leurs dons, ou en consacrant leur temps.

    VOS DONS SONT NOTRE FORCE!

    Cordiales et chaleureuses salutations à TOUS. NAMASTE.

    La Présidente, Fabienne LHUISSIER. -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    BON DE COMMANDE

    NOM.................................................................... PRÉNOM....................................... ADRESSE................................................................................................................ ........................................................................................................................... E.MAIL.................................................................................................................................................. Téléphone fixe.............................................................Portable...................................

    1 lot de 10 cartes = 30 euros

    Je souhaite commander, indiquez la quantité :....................................

    Pour les envois par poste (autres pays que la Réunion) vous devez rajouter 5 euros pour les frais de port.

    TOTAL de ma Commande :............................

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 11:49


LE MONDE | 25.09.2013 à 13h17 | Par Frédéric Bobin (New Delhi, correspondant)

 
La précampagne électorale est mal partie en Inde. Alors que les tréteaux s'échauffent déjà en vue des élections législatives prévues au printemps 2014 dans la "plus grande démocratie du monde", les champs de canne à sucre de l'Uttar Pradesh sont, eux, rouges de sang. Le sang de victimes hachées par les balles ou les machettes. Les 7 et 8 septembre, cette région du nord-ouest de l'Inde a été le théâtre d'affrontements entre hindous et musulmans qui ont fait une cinquantaine de morts et déplac&eacu te; plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Et voilà qu'à nouveau le spectre de violences confessionnelles plane sur le géant d'Asie. La presse indienne regorge de commentaires inquiets sur le risque d'une dérive émeutière avant le prochain printemps électoral. Le ministre de l'intérieur lui-même, Sushilkumar Shinde, a décrété l'"alerte" face à "la polarisation religieuse qui va se créer" avant le scrutin. Pour appuyer son propos, il a brandi des statistiques montrant une hausse du nombre de violences interreligieuses : 451 incidents de janvier à août 2013. Le total de l'année 2012 est déjà atteint. De quoi en effet inspirer quelque alarme.
L'Inde n'est certes pas au bord du chaos qu'elle avait connu à la fin des années 1980 et au dé ;but des années 1990. A cette époque, de larges parties du pays étaient secouées par des émeutes ou des attentats, une escalade de la haine meurtrière dressant l'une contre l'autre la majorité hindoue (80,5 % de la population) et la minorité musulmane (13,5 %). Après quatre décennies de relative stabilité sous les auspices du Parti du Congrès, la formation de la dynastie Nehru-Gandhi – matrice de l'Inde indépendante et héraut de son héritage multiconfessionnel –, les brasiers mal éteints de la partition avec le Pakistan en 1947 s'enflammaient à nouveau. La sanglante spirale avait alors accompagné l'essor du mouvement nationaliste hindou, dont la vitrine politique – le Bharatiya Janata Party (BJP) – a fini par accéder au gouvernement central, à New Delhi, à la fin des années 1990. Mais l'épreuve du pouvoir a quelque peu assagi le BJP, qui a dû émousser le tranchant de son idéologie radicale du hindutva, selon laquelle l'Inde est par essence hindoue.

Fin du cycle "ultra" ? Durant la décennie écoulée, l'Inde semblait être entrée dans une nouvelle ère, un âge optimiste, une séquence apaisée où la croissance économique opère comme un vertueux onguent cicatrisant les plaies. Les analystes le répétaient sur tous les tons : la "politique de l'identité" (identity politics), qui consistait jusque-là à attiser les réflexes communautaires au sein de ce pays-continent à la vertigineuse diversité (religions, castes, ethnies, langues...), appartenait au passé. L'Inde avait tourné la page. L'impératif d u "développement" et de la "performance économique" était devenu la priorité de l'heure. La preuve ? Quand Bombay fut la cible fin 2008 d'un assaut terroriste (166 morts) lancé par des djihadistes débarqués du Pakistan, l'harmonie retrouvée a tenu bon. Les musulmans d'Inde n'ont pas été l'objet de représailles.
Enflammer les passions pour mobiliser
Les récentes tueries de l'Uttar Pradesh mettent à mal cet optimisme. On peut toujours relativiser la gravité des événements en insistant sur les manipulations politiques ayant autorisé pareil accès de violence. A l'heure où il faut mobiliser ses troupes, la "polarisation" autour d'un socle électoral de référence – hindou ou musulman – semble en effet êt re la tentation stratégique de certaines formations politiques, quitte à enflammer des passions là où un relatif calme règne. A Muzaffarnagar, ce district de l'Uttar Pradesh qui a été l'épicentre des émeutes des 7 et 8 septembre, la cohabitation entre les deux communautés n'était pas particulièrement conflictuelle. Jusqu'à ce jour funeste où un incident entre jeunes – autour d'une fille offensée – a dégénéré de proche en proche en folie collective.

Là est précisément le problème. La facilité avec laquelle des démagogues parviennent à embraser les esprits en dit long sur la fragilité du tissu social indien. Derrière la stabilité apparente de ces dernières années, les tensions entre hindous et musulmans n'avaient jama is vraiment disparu en Inde. Les musulmans remâchent d'amers ressentiments. Ils se plaignent de leur marginalisation socio-économique – attestée par toutes les études – ou d'un traitement discriminatoire de la part de la police ou de la justice. A l'inverse, les tenants de l'hindouisme militant dénoncent les politiques d'"apaisement" dont les musulmans seraient les bénéficiaires de la part du Parti du Congrès, lequel s'est toujours posé en protecteur des minorités.

Dans ce contexte tendu, la récente investiture de Narendra Modi comme candidat des nationalistes hindous du BJP – aujourd'hui dans l'opposition – au poste de premier ministre ajoute à la dramatisation du prochain rendez-vous électoral. M. Modi était le ministre en chef (chief minister) de l'Etat du Gujerat en 2002, quand près de 2 000 musulmans avaient été tués dans des émeutes confessionnelles. Depuis, le nouvel homme fort du BJP a redessiné son image, cherchant à éclipser les fantômes du passé. Il se présente aujourd'hui comme un manager, celui qui a fait du Gujerat un modèle de croissance économique. Mais le message subliminal adressé par sa mise sur orbite est assez désastreux. Les violences de l'Uttar Pradesh ne peuvent qu'ajouter à la circonspection.

bobin@lemonde.fr
 
  Frédéric Bobin (New Delhi, correspondant)
Journaliste au Monde
Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Actualité
commenter cet article
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 18:37

L’Association Les Comptoirs de l’Inde présente la 3e édition du Salon : «L’Inde des Livres»

                                   les 16 & 17 novembre 2013

                      sous le haut patronage de l’Ambassade de l’Inde.

 

Après le succès des deux premières éditions en 2011 et 2012, la grande librairie du salon l’Inde des Livres et les nombreuses animations «made in India» reviennent !

 

Nous vous donnons rendez-vous à la mairie du XXème arrondissement les 16 & 17 novembre prochains.

 

L’Inde des Livres, c’est :

 

- une librairie de plus de 450 titres et 5000 ouvrages consacrés à l’Inde (cuisine, médecine, littérature, cinéma, géopolitique,

religion, histoire, ...) tenue en partenariat avec la librairie l'Harmattan.

 

- plus de 50 auteurs en dédicace durant les deux jours,

- des rencontres et des débats sur l’Inde : littérature, histoire, cinéma, arts, société ... animés par des conférenciers et des

journalistes spécialistes de l’Inde.

- des ateliers (spectacles de contes indiens, mandalas) pour la jeunesse.

- des spectacles de musiques, de chants et de danses indiennes.

- un salon de thé-restaurant pour découvrir les traditions culinaires indiennes.

- sans oublier, des expositions de peintures, de photos sur les Sikh, des archives et des documents notamment sur les relations d’amitié entre la France et le Punjab au 19ème siècle (exposition  réalisée par la Ville de Saint-Tropez).

- 60, rue des Vignoles - 75020 Paris - Tél. 01 46 59 02 12

comptoirs-inde@wanadoo.fr - www.comptoirsinde.org

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Paris, le 28 Juin 2013


Kénizé Mourad nous fait l’honneur d’être la marraine de ce salon, nous recevrons également Tarun Tejpal , une des figures

majeures de la littérature indienne contemporaine, grand journaliste, installé à Delhi, Prix des libraires 2007 pour son roman « Loin de Chandigarh», et Radikha Jha, auteur à succès de nombreux romans représentante d’une nouvelle génération d’écrivains de la diaspora, entre tradition et modernité.

 

Pour ce 3ème salon, nous mettrons en avant l’édition : avec la présence des éditrices indiennes : V.K Karthika pour Harpers-

Collins India et Urvashi Butalia pour Zubaan. Ainsi que des éditeurs français Philippe Picquier et Marc Parent, et la traduction :

avec quatre traductrices françaises qui aborderont le rôle de la transmission.

 

Nous rendrons un hommage particulier à Ravi Shankar : musicien et compositeur indien, maître du sitar, à Rabindranath Tagore, couronné par le prix Nobel de littérature en 1913. écrivain, poète, philosophe et humaniste dont l’oeuvre a marqué la littérature indienne et occidentale à l’aube du XXème siècle et au centenaire du cinéma indien avec avantpremière du Salon, le film de Satyajit Ray, L’Adversaire (projection le vendredi 15 novembre à 19h à l’auditorium de la

Médiathèque Marguerite Duras - Paris 20ème).

 

Le Pavillon carré de Baudoin, espace culturel de la Mairie du 20ème arrondissement, passe également à l’heure indienne et accueillera le samedi 16 novembre à 15h un des temps forts du salon consacré à la diaspora des indiens du Punjab de confession sikh en France : film sur le fondateur du sikhisme et rencontre-débat sur les Sikh en France.

 

Le salon L’Inde des Livres est organisé par l’association Les Comptoirs de l’Inde, et bénéficie du soutien de la Ville de Paris, de la mairie du 20ème, du Conseil régional d’Ile-de-France, de la DRAC Ile-de-France (ministère de la Culture) et de l’Office du tourisme de l’Inde. L’Inde des

livres est partenaire du festival EUROPALIA (Bruxelles).

 

Association Les Comptoirs de l’Inde - 60, rue des Vignoles - 75020 Paris - Tél. 01 46 59 02 12

comptoirs-inde@wanadoo.

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 16:39

1238034_490115431095810_736485931_n.jpg

La Journée du YOGA de ce samedi 21 septembre a été une totale réussite, au delà de nos espérances.


Merci à tous les participants, merci à Mr Pandey, chef de mission de l'Ambassade d'Inde, Merci à Swami veetamohanada, directeur du Centre védantique de Gretz.

 

1374859_490114097762610_1670196464_n.jpg


Merci à toutes les écoles de Yoga de Toulouse 

Merci aux conférencières

Merci aux danseuses,

merci à Ram Singh pour ses chants et musiques

Merci à toutes et à tous


Om Shanti

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Les Portes de l'Inde Midi Pyrénées
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 16:08

S-1.jpg

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 16:05

Affiche-Vismay-Sept-2013-newsletter.jpg

 

JOURNÉES DE YOGA ET MÉDITATION

avec le yogi indien JIVAN VISMAY


Du 27 au 29 Septembre à TOULOUSE

 

 

Jivan Vismay, né à Haridwar (Inde) au sein d’une famille traditionnelle yogique, sera à Toulouse le prochain week-end pour transmettre l'énergie et la sagesse de son maître le sage indien Shri Guruji Swami Vivekananda qui a simplifié la vaste science millénaire du yoga pour qu'il soit facile à la comprendre et à l'appliquer au quotidien de tous pour rendre la vie plus vivante. 


"La vie est à vivre pas à comprendre" Shri Guruji Swamiji Vivekananda 


******************

 

PROGRAMME COMPLET:


“Bonheur et Santé, c’est notre responsabilité”

Conférence gratuite - 27 sept à 19.30h

Lieu: Restaurant Saveurs Bio (22, Rue Maurice Fonvieille - 31000) · GRATUIT 

 

“Attachement, la cause de la souffrance”

Stage Yoga & Gestion Conflits Personnels: 28 sept de 9h à 13h

Lieu: Espace Ravi Prasad (43, rue Roland Garros - Minimes) · Consultez les tarifs

 

Satsang (Gyan-Yoga): 28 sept à 17h

Recevoir la sagesse et l’énergie du sage indien Shri Swamiji Vivekananda 

à travers Gyan-Yoga (questions-réponses et méditation)

Lieu: Studio Yogaventure (54 bis, rue d'Alsace-Lorraine - 31000) · Consultez les tarifs

 

“Tantra, art de la transformation”

Stage Tantra-Yoga: 29 sept de 9h à 13h

Lieu: Savasana Studio (34,Bd de la Gare - 31500) · Consultez les tarifs

 

Séances Individuelles avec le yogi Jivan Vismay sur RDV


***********

 

Pour des informations plus amples et inscriptions contactez:


YOGA SHRI VIVEK FRANCE (Medha)

Tél: 06 52 62 99 49

Mail: medha.jgd@gmail.com

Site: www.yogashrivivekfrance.com (rubrique évènements)

Facebook: YOGA SHRI VIVEK FRANCE

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article

Présentation

  • : Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  •  Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  • : Réseau artistique et culturel INDE en Midi Pyrénées Propose une photographie du paysage des associations, professionnels et amateurs en lien avec l'Inde. Création d'actions communes
  • Contact

Profil

  • Les-Portes-de-l-Inde
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.