Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 18:19

securedownload-9.jpeg

 

Dans le cadre du festival "À corps et voix: musique, danse et engagement", l'association ethnomusiKa a le plaisir d'accueillir la Compagnie de l'écrin pour un spectacle jeune public qui allie marionnettes, danse et musique.

 
"Ahimsa ou le petit mendiant d'amour" est un conte marionnettique qui raconte l'histoire de deux enfants qui se découvrent et grandissent en Inde, guidés par la sagesse de Gandhi.
Sabrina Anastasio, directrice de la compagnie, et sa complice comédienne Leïla Paris, ont su réunir autour d'elles des artistes d'une grande sensibilité qui donnent à voir, entendre, sentir et presque goûter l'Inde et ses contradictions: c'est à l'agilité des mains du maître marionnettiste à fil Lala Bhaat que les personnages loufoques et attachants dansent aux sons merveilleux de la flûte du jeune maestro Rishab Prasanna, accompagné aux percussions par Davy Sur.

=> Le spectacle sera suivi dans l'après-midi d'un atelier de manipulation de marionnettes traditionnelles du Rajasthan pour les 6-11 ans avec les marionnettistes de la compagnie (voir détails ci-dessous). 
Ne manquez pas ce spectacle savoureux pour les tous petits et même les plus grands!


Le samedi 15 juin à 11h 
durée du spectacle : 1h
 13€ /10 € (en prévente, TR, Habitants du 13e)
sur le bâteau "Petit Bain" 7 port de la Gare 
75013 Paris 

(au pied de la BnF, à côté de la Piscine Joséphine Baker)

Pour prolonger en famille votre séjour à bord du festival ...
13h : animations ludiques et musicales prises en charge par des spécialistes de la pédagogie musicale auprès des enfants -  [activité gratuite dans la limite des places disponibles]
14h : atelier de manipulation de marionnettes à fil avec le maître Lala Bhaat et sa complice Sabrina Anastasio [8 euros – inscription conseillée]
=> Cet atelier sera organisé par sessions de 20mn (groupes de 10 enfants maximum). Les animations musicales se prolongeront en parallèles jusqu’à la fin de l’atelier prévue à 16h.


Réservations spectacle: Billetterie Petit Bain / +33 1 80 48 49 81
Réservations atelier: ateliers@petitbain.org / +33 1 80 48 49 81
Pour télécharger ou consulter en ligne la brochure avec tout le programme du festival c'est ICI!

Retrouvez le spectacle Ahimsa au centre Mandapa
le dimanche 16 juin à 14h30 
 
-- 
Festival ethnomusiKa "A corps et voix: musique, danse et engagement", du 12 au 16 juin à Paris.
Pour sa première édition, le Festival ethnomusiKa explore la thématique de l'engagement par les corps et les voix.
Concerts-conférencescolloque international et ateliers pratiques entremêlent l'approche réflexive du spectacle vivant et la recherche impliquée dans le monde social. Une belle occasion de rencontrer des artistes et des chercheurs qui s'engagent et engagent musiques et danses dans une réflexion sur l'art et la société.
Une circulation entre raison et passion, entre terre et rivière - au musée du quai Branly et au Petit Bain, à la Cité de la musique et à la Péniche Anako
Tout le programme ICI
 N'hésitez pas à prendre contact avec nous si vous souhaitez avoir davantage d'informations (contact presse: Amandine Bergère 06 62 86 92 75 presse@festival-ethnomusika.org).
Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 17:26

 

 

AANNAFILMS présente "YEH JAWAANI HAI DEEWANI" le dimanche 16 juin à 15H30 au GAUMONT WILSON à TOULOUSE


Il est primordial de réserver (site ou caisse) si vous ne voulez pas repartir sans place comme cela s'est déjà produit.
www.cinemasgaumontpathe.com/films/yeh-jawaani-hai-deewani/

Bande Annonce : http://www.youtube.com/watch?v=-nvV6IAQ5AA


YEH JAWANI HAI DEEWANI
Réalisé par Ayan Mukherjee
Avec Ranbir Kapoor, Deepika Padukone, Kalki Koechlin et Aditya Roy Kapoor
Distributeur pour la France : AANNAFILMS
Inde – 2013 – 2h4O

À la fin de leurs études, Naina et Bunny prennent des chemins différents. Une dizaine d'années plus tard, leurs chemins se recroisent, le temps de confronter les rêves réalisés et les envies laissées de côté. Ils se posent des questions sur leurs passés communs ... et l'avenir.

Toutes les dates sont disponibles sur le site d'AANNAFILMS :http://www.aannafilms.fr/

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Evènements LPdeLI
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 08:38
Last updated
January 2 2013

This tool aims to facilitate the entry, residence and work of third-country nationals in France, for the purposes of highly qualified employment.

Through the law of 16 June 2011 on immigration, integration and nationality, France was the first EU Member State to include the European Directive 2009/50/EC of 25 May 2009 in its Immigration Code (CESEDA).

Beneficiaries

Foreign nationals from third countries

Categories not affected

EU nationals or nationals of States belonging to the EEA (Iceland, Liechtenstein, Norway).
Nationals of the Swiss Confederation.
Algerian nationals covered by the Franco-Algerian agreement of 27 December, 1968.

Conditions for issue

The employment situation is not enforceable.

The highly qualified worker (THQ) must have:

  • a diploma attesting to at least 3 years of higher education, issued by a higher education institution recognised by the State in which it is situated OR proof of 5 years of professional experience at a comparable level;
  • an employment contract for one year or more, covered by the foreign workforce service in France (SMOE);
  • a monthly salary amounting to at least 1.5 times the average gross salary taken as a reference, determined annually by order of the Minister of Immigration (€52,752 gross per year - 11-30-2012).
  •  

Exception(s)

n/a

Conditions for issue

Families may benefit from the simplified "accompanying family" procedure, as a derogation to the family reunification system.

Permit issued to the worker

Temporary residence permit marked "European Blue Card" (EBC), valid for 1 to 3 years depending on the duration of the employment contract, renewable under the same conditions.

During the first two years after holders are issued with a European Blue Card, they may only practise the profession for which they were admitted under this scheme. After this time, they will have access to any highly qualified employment of their choice.

Exemption from the reception and integration contract (CAI).

Validity of the European Blue Card in metropolitan France and French overseas departments.

Resident card marked "long-term EC resident" (RLD-CE) valid for 10 years after 5 years of uninterrupted stay in France or in the other EU Member States under the European Blue Card scheme. Applicants must have spent the two years following submission of their application in France.

The calculation of the required five-year period takes into account any periods of less than twelve consecutive months and no more than eighteen months in total spent outside of EU territory over the five year period.

The residence card marked "RLD-CE" is valid for 10 years and fully renewable.
Upon its expiry, the applicant may request a permanent resident card.

 

Facilitating mobility within the EU

  • If the highly qualified worker (THQ) has benefited from a "European Blue Card" issued by another Member State for more than 18 months, he/she may apply for a European Blue Card during the month following his/her entry into French territory, if he/she has come to take up a highly qualified employment position in France. He/she should, nevertheless, meet the same basic conditions necessary for obtaining a European Blue Card for the first time. He/she is not, however, subject to the requirement of holding a long-stay visa.
  • Highly Qualified Workers holding a "European Blue Card" issued by another Member State within the Schengen area who wish to enter France for a stay of no more than three months are not required to have a short-stay visa.

 

Permit issued to the family

Temporary residence permit marked "private and family life" providing employment authorisation. This permit is issued for the same period of validity as the European Blue Card. This permit is legally renewable during the partner’s EBC validity period.

The application must be submitted during the month which follows their entry into France and should be issued within a maximum of six months of submission.

Resident card marked "long-term EC resident" (RLD-CE) valid for 10 years after 5 years of uninterrupted stay in France or in the other EU Member States under the European Blue Card scheme. Applicants must have spent the two years following submission of their application in France.

Exemption from the reception and integration contract (CAI).

Resident card marked "long-term EC resident" (RLD-CE) valid for 10 years subject to proof of 5 years of uninterrupted stay in France with a residence permit marked "private and family life". Fully renewable by law.
Upon expiry, family members may request a permanent resident card.

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Les Portes de l'Inde Midi Pyrénées
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 14:52

AUDITORIUM

 

 

Vendredi 14 juin à 20h30

DHOAD, LES GITANS DU RAJASTHAN

Direction artistique et tabla : Rahis Bharti
Six musiciens, danseuse sapera et fakir

Au confluent des cultures gitanes, hindoues et musulmanes, les artistes de la formation Dhoad sont les ambassadeurs de la culture du Thar, au Rajasthan...


Prix des places : 17 et 12 €

Réservations : 01 40 73 18 ou auditorium@guimet.fr


Samedi 15 juin à 20h30

L'ORCHESTRE NATIONAL DU RAJASTHAN

Direction artistique et tabla : Rahis Bharti
Quinze artistes, musiciens, danseuses et fakir.

L’Orchestre National du Rajasthan est une formation musicale inédite, composée à la fois de musiciens traditionnels du Rajasthan et de cuivres de l’Inde du nord...

Prix des places : 17 et 12 €

Réservations : 01 40 73 88 18 ou auditorium@guimet.fr

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 11:20

LES PORTES DE L’INDE EN 2012

 

logo porte de l'inde4

 

UNE HISTOIRE

Plus que jamais célébrer les festivals indiens est un jeu, une découverte. Plus que jamais la célébration de ces festivals est ouverte à tous sans exception, de 3 mois à 103 ans. Plus que jamais ces fêtes souhaitent modestement ouvrir les perceptions de tous les spectateurs et susciter la joie du partage de connaissances.

Le Réseau Les Portes de l’Inde se veut donc ouvert à l’interprétation et à l’échange. Il s’agit d’un réseau incomparable qui n’a que très peu d’homonymes au niveau national. Il propose ainsi de regrouper toutes les associations qui oeuvrent pour l’Inde dans la région, les artistes français et indiens qui développent un art ou une connaissance de l’Inde, les Indiens de Toulouse, les amateurs, connaisseurs ou non, de l’Inde, les chercheurs et universitaires, etc.

Le Réseau propose ainsi des spectacles, des expositions et des animations, autour de la thématique Révéler le vivre ensemble, éveiller les curiosités interculturelles.

Ceux-ci sont menés par des professionnels, expérimentés ou débutants, des amateurs, des jeunes talents. Tout est accessible à tout public. La mixité est donc le maître mot de ce réseau.

Le Réseau Les Portes de l’Inde tente de sensibiliser en suscitant la compassion dans son sens étymologique noble : sentir avec, sentir comme. Le but avoué est d’apprendre à se connaître, à échanger, à réfléchir et partager ! Depuis le début, le Réseau se tourne vers la rencontre interculturelle, intergénérationnelle et humaine avec un espace complètement dédiés aux arts de l’Inde. De plus, une grande place est donnée à la jeune création et à une visibilité accrue de ses projets au monde professionnel.

UNE MISSION

La mission du Réseau Les Portes de l’Inde est guidée par la thématique Révéler le vivre ensemble, éveiller les curiosités interculturelles. Les objectifs sont multiples :

• Permettre à un public indien ou d’origine indienne une possibilité de vivre ses propres traditions que ce soit pour voir ou participer à un spectacle ou pour participer ou animer un atelier ou pour simplement retrouver un peu de ses traditions.

• Offrir aux publics non indiens de mieux connaître ces différences de culture, de mieux appréhender le monde en général de manière ludique et humaine, à travers spectacles, expositions et ateliers de découverte.

• Favoriser les échanges, le respect, la tolérance, la rencontre humaine par une approche culturelle afin de lutter contre l’isolement et l’exclusion des personnes étrangères.

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Les Portes de l'Inde Midi Pyrénées
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 10:53
Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Les Portes de l'Inde Midi Pyrénées
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 08:48

En ce week-end du 1er et 2 juin, la Pagode du Bois de Vincennes accueille la 10ème édition du Festival du Népal.

La Maison Culturelle du Népal, organisatrice de l'évènement, est une association culturelle créée en 2002 pour faire découvrir et partager la culture et les traditions millénaires du Népal.

Elle s'attache d'une part à promouvoir l’amitié franco-népalaise (initiée par de grands noms de l’alpinisme tel Maurice Herzog dès 1950) et à enseigner le nepali mais aussi à réaliser certains projets qui lui tiennent à coeur tels que la construction d'un lieu de culture sous forme d’une maison multiethnique ouverte à tous. Dans cette maison, chacune des 36 ethnies sera représentée de façon interactive sous forme de concerts, de danses, de lectures, de représentations théâtrales, de dégustations, d’expositions d’arts plastiques, etc...

Les nombreux résidents népalais à l'initiative de cette association organisent chaque année depuis 10 ans déjà le Festival du Népal, un évènement culturel unique en son genre en Europe.

La fréquentation est au rendez-vous puisque l'opération a accueilli 24 000 visiteurs depuis 2003.

> Le programme du week-end s'articule autour d'une multitude d'animations :

  • Conférences de qualité par des intervenants du CNRS et de l'Inalco.
  • Concerts : Samedi à 19h30, concert gratuit de musique traditionnelle par le groupe SUKARMA (de renommée internationale).
  • Des ateliers : atelier créatif pour les enfants, atelier d'habillage traditionnel sari et bakhu
  • Des expositions et vente d' artisanat népalais
  • Découvertes des associations culturelles ou humanitaires
  • Des danses culturelles, folkloriques, traditionnelles et modernes
  • Des dégustations de plats népalais


A noter qu'un billet d'avion Aller/retour pour le Népal sera mis en jeu pendant le week-end.

 

> Informations pratiques

  • Où : A la Pagode du bois de Vincennes
  • Adresse : Lac Daumesnil, 75012 Paris - métro Porte Dorée
  • Dates : 1er et 2 juin 2013
  • Horaires : 11h-19 h
  • Concert gratuit : samedi 1er juin de 19h30 à 21h
  • Entrée : 2€. Gratuit pour les moins de 10 ans

 

En savoir plus sur l'asociation et le programme détaillé sur www.maison-culturelledunepal.com.

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 16:28
Bonjour à tous,
 
Je vous fais suivre ci-dessous les informations relatives à la présentation de "Durga, c'est moi", dernière création de Maitreyee Mahatma
qui aura lieu ce vendredi 31 mai à  la Cité de la Musique.
C'est l'occasion de venir découvrir cette très belle danseuse de Kathak et d'apprécier ce style traditionnel originaire de l'Inde du Nord.
Au plaisir de vous y retrouver,
 
Lata Sundari (Laurence Falcone)
Association Apsaras06.30.64.94.24.
 
----- Mail transféré -----
De : Maitreyee Mahatma <mpmahatma@yahoo.com>
Envoyé le : Mardi 28 mai 2013 12h45
Objet : Présentation "Durga c'est Moi" le 31 mai à Marseille 

Bonjour les amies!
              nous présentons notre création "Durga c'est Moi" ce vendredi 20h30 à la Cité de la Musique. Veuillez trouver les infos si dessous:

Spectacle magique et éphémère qui lie le conte la musique et la danse d'une manière remarquable.  
 


La vie organique est très fragile. Le corps planétaire peut mourir à tout moment. Et si vous réussissez à vivre un jour de plus, c’est un simple hasard 
accordé accidentellement par la nature. Depuis notre conception, nous vivons avec du temps emprunté. Vivant dans ce monde, à chaque 
seconde vous devez ressentir la mort, alors, toutes les affaires de la vie doivent être réglées, de surcroit si c’est votre dernière heure. 
Dans le monde manifesté tout a un début et une fin. 
Le viol c’est la mort, c’est endurer l’indicible. La force de la déesse Durga c’est d’avoir vaincu l’invincible…
  
 
Si l’Inde nous était contée…
Sur les traces d’une légende: 
Durga c'est moi 


une adaptation du mythe fondateur de la déesse Durga et de son triomphe sur le redoutable démon Mahishasura.
« Durga c’est moi » est l’identification de la femme indienne actuelle avec cette déesse qui lui donne la force de sortir de sa médiocrité afin de changer de statut. 
Un sujet et une mise en scène résolument actuels, parcours d’une femme de chair et de sang qui ose faire son chemin pour devenir l’égale de Durga.


Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 16:23

Dans les rues de New Delhi, les vaches sacrées ne vagabondent plus en toute sérénité... Les 40 000 ruminants de la capitale indienne vivent désormais sous la menace de voleurs de bétail. La nuit, des dizaines d'animaux, cibles d'un trafic organisé, disparaissent. Une partie a pour destination le Bangladesh. Près de 1,5 million de têtes de bétail traverserait ainsi la frontière en contrebande chaque année, pour être mangées ou traitées dans les tanneries du pays voisin.

Mais la majorité des vaches rejoint plutôt l'un des quelque 30 000 abattoirs illégaux de l'Inde. Les voleurs commettent alors un double délit. Car, dans la majorité des Etats indiens, tuer une vache est interdit. Pour mettre un terme à cette hérésie, la police multiplie barrages routiers et patrouilles. Et infiltre les réseaux. Rien n'y fait.

Le Bharatiya Janata Party, deuxième parti du pays, vient donc d'exiger un renforcement de la loi sur l'abattage de viande. Mais en attendant, de la vache sort toujours des abattoirs, soit pour nourrir les minorités chrétiennes et musulmanes, soit pour être vendue sous l'étiquette " buffle " aux hindous qui représentent 80 % de la population.

Les hindous sont traditionnellement végétariens. " La consommation de viande a longtemps été considérée comme impure et réservée aux castes les plus basses ", rappelle Estelle Fourat, chercheuse au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirade). L'engouement carnassier est si faible que McDonald's s'est résigné à ouvrir des restaurants végétariens. Pour autant, les habitudes alimentaires évoluent. En 2011, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), un Indien a consommé 5,5 kg de viande par an en moyenne. C'est 83 kg de moins qu'un Français, mais un chiffre record pour ce bastion végétarien - entre 25 % et 42 % de la population selon les estimations.

Premier cheptel bovin

Depuis la fin 2011, l'Inde possède d'ailleurs le premier cheptel bovin au monde, dépassant le Brésil. Selon le ministère de l'alimentation, le pays compte désormais plus de 3 600 abattoirs déclarés et la production de viande a augmenté de 14 % entre 2010 et 2012. Pour les exportations, mais pas seulement. " Si pour un hindou manger du boeuf demeure tabou, souligne Estelle Fourat, d'autres viandes comme le poulet, le mouton, deviennent plus acceptables culturellement, notamment pour les nouvelles générations. " Les économistes y voient, eux, l'expression de l'enrichissement des classes moyennes.

Pour l'instant, l'Inde, malgré une population de 1,24 milliard d'habitants, ne consomme que 2,2 % de la production mondiale de viande. Si les habitudes venaient à changer, " cela accentuerait les risques de maladies infectieuses, diminuerait la qualité des terres arables, et aurait un impact désastreux en termes d'émissions de gaz à effet de serre ", avance Marie-Claude Dop, de l'Institut de recherche pour le développement (IRD).

Un scénario auquel ne veut pas croire, pour le moment, Estelle Fourat : " En Inde, la consommation de viande ne se résume pas encore à une question de pouvoir d'achat. Les traditions vont continuer à peser. "

Amélie Mougey

Source : Le Monde 30 mai 2013

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Actualité
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 16:16

La Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France vous aide pour votre expatriation en Inde en vous proposant des ateliers techniques sur les modalités d'expatriation et les règles du droit indien du travail. 
Vous serez guidé par des experts du monde des affaires franco-indiens pour appréhender au mieux les aspects culturels, juridiques, fiscaux et financiers.

RDV le 28 mai 2013 !
N'oubliez pas de vous inscrire avant le 21 mai, pour plus d'infos : http://ow.ly/k6S4H

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article

Présentation

  • : Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  •  Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  • : Réseau artistique et culturel INDE en Midi Pyrénées Propose une photographie du paysage des associations, professionnels et amateurs en lien avec l'Inde. Création d'actions communes
  • Contact

Profil

  • Les-Portes-de-l-Inde
  • Le réseau culturel et artistique&quot; Les Portes de l’Inde&quot; regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.
  • Le réseau culturel et artistique&quot; Les Portes de l’Inde&quot; regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.