Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 15:36

Bonjour,ADVO

Notre association sera présente au marché de Noël solidaire organisé par la commune de Brax (Haute-Garonne, près de Pibrac) ce samedi 8, de 15 h 30 à 21 h 00
et dimanche 9, de 10 h 00 à 18 h 00. Vous pourrez y rencontrer également les associations Epicéa (aide à des projets au Népal) et les Copeaux d'Occitan(artisanat
en bois). Dimanche, vous pourrez également participer à une bourse aux jouets.

Une occasion de vous faire plaisir, d'effectuer vos achats de Noël, ... et de contribuer à la réalisation des 3 projets que notre association souhaite
pouvoir financer dans les villages d’Oushagram en 2012 (Santé maternelle et infantile, alphabétisation des femmes et formation informatique).

Nous espérons avoir le plaisir de vous y retrouver.

L’équipe de l’ADVO

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 15:07

L'Inde lève ses restrictions pour les visas touristiques

 

 

inde,visa,tourisme,pratique,terrorisme

L'Inde a levé ses restrictions sur les visas touristiques, qui obligeaient jusqu'alors les étrangers à attendre 2 mois, entre deux voyages dans le pays.

 

Fin des 2 mois d'attente entre deux voyages

Jusqu'à ce mardi 4 décembre 2012, les étrangers visitant l'Inde avec un visa touristique devaient respecter un délai de 2 mois, entre deux voyages dans le pays.

C'est officiel : l'Inde vient de lever cette règle, qui compliquait les voyages régionaux. « Il a été décidé de lever la restriction du délai de 2 mois pour une nouvelle entrée de citoyens étrangers en Inde », sur un visa touristique, a déclaré le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Cette contrainte était critiquée par plusieurs pays, ainsi qu'en Inde, où des voix s'élevaient contre le coup porté au tourisme.

Une conséquence des attentats de 2008

Ce délai de 2 mois avait été instauré après les attentats de Bombay, en novembre 2008.

 L'une des personnes impliquées dans l'organisation des attentats avait, à l'époque, abusé de son visa à entrées multiples, pour effectuer neuf voyages en Inde, et filmer les cibles qui ont ensuite été attaquées par un commando islamiste basé au Pakistan.

Les attentats avaient fait 166 morts.

Plusieurs pays encore exclus du dispositif

Le délai de 2 mois s'appliquera toutefois encore aux visiteurs venant de pays comme l'Afghanistan, la Chine, l'Iran, le Pakistan, l'Irak, le Soudan et le Bangladesh, a précisé le ministère.

L'Inde n'offre la possibilité d'obtenir un visa sur place qu'aux citoyens de quelques pays, dont la Finlande, le Japon, le Luxembourg et la Nouvelle-Zélande. Un élargissement de la liste est en cours d'examen.

Pour en savoir plus sur la demande de visa "touriste" pour l'Inde :

Visa Touriste sur vfs-ub-fr.com [site officiellement accrédité par l'Ambassade de l'Inde]

Fiche Inde - Diplomatie.gouv.fr [conseils aux voyageurs par le ministère des Affaires étrangères]

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Les Portes de l'Inde Midi Pyrénées
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 15:03

L'Inde lève ses restrictions pour les visas touristiques

 

 

inde,visa,tourisme,pratique,terrorisme

L'Inde a levé ses restrictions sur les visas touristiques, qui obligeaient jusqu'alors les étrangers à attendre 2 mois, entre deux voyages dans le pays.

 

Fin des 2 mois d'attente entre deux voyages

Jusqu'à ce mardi 4 décembre 2012, les étrangers visitant l'Inde avec un visa touristique devaient respecter un délai de 2 mois, entre deux voyages dans le pays.

C'est officiel : l'Inde vient de lever cette règle, qui compliquait les voyages régionaux. « Il a été décidé de lever la restriction du délai de 2 mois pour une nouvelle entrée de citoyens étrangers en Inde », sur un visa touristique, a déclaré le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Cette contrainte était critiquée par plusieurs pays, ainsi qu'en Inde, où des voix s'élevaient contre le coup porté au tourisme.

Une conséquence des attentats de 2008

Ce délai de 2 mois avait été instauré après les attentats de Bombay, en novembre 2008.

 L'une des personnes impliquées dans l'organisation des attentats avait, à l'époque, abusé de son visa à entrées multiples, pour effectuer neuf voyages en Inde, et filmer les cibles qui ont ensuite été attaquées par un commando islamiste basé au Pakistan.

Les attentats avaient fait 166 morts.

Plusieurs pays encore exclus du dispositif

Le délai de 2 mois s'appliquera toutefois encore aux visiteurs venant de pays comme l'Afghanistan, la Chine, l'Iran, le Pakistan, l'Irak, le Soudan et le Bangladesh, a précisé le ministère.

L'Inde n'offre la possibilité d'obtenir un visa sur place qu'aux citoyens de quelques pays, dont la Finlande, le Japon, le Luxembourg et la Nouvelle-Zélande. Un élargissement de la liste est en cours d'examen.

Pour en savoir plus sur la demande de visa "touriste" pour l'Inde :

Visa Touriste sur vfs-ub-fr.com [site officiellement accrédité par l'Ambassade de l'Inde]

Fiche Inde - Diplomatie.gouv.fr [conseils aux voyageurs par le ministère des Affaires étrangères]

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Les Portes de l'Inde Midi Pyrénées
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 18:03

logo porte de l'inde5

                                                                      © Les Portes de L'Inde - Midi Pyrénées 

 

                             L’Inde est un pays où les gens partagent les Arts, la Culture, la Musique et la Vie.


Les cultures et les arts forment l’identité indienne, L’Inde ne serait pas l’Inde sans cela.

Les arts, la culture et l'héritage sont une partie essentielle de la vie de l’Inde. Ce pays possède une gamme riche, diverse de ressources culturelles et artistiques.


Le Réseau Culturel et artistique Les Portes de l’Inde, a pour mission de promouvoir, encourager et coordonner la culture et les arts indiens en Midi-Pyrénées.


Les Portes de l’Inde regroupent les acteurs et actrices du secteur indianiste et « indophile » et améliore leurs interconnexions afin de générer des activités communes viables et riches de sens.


Vision

Notre vision est un groupe dans lequel la culture et les arts de l’Inde sont estimés pour eux et pour leur contribution à une connaissance plus juste et plus large du Sous Continent indien.


Missions

Améliorer la capacité et l'efficacité de tous les professionnels, artistes et amateurs à promouvoir la connaissance de la culture indienne par des exhibitions artistiques, des manifestations culturelles, des échanges littéraires, visibles, cohérents, intéressants pour le grand public.

« Les Portes de l’Inde » propose la gestion et l’animation du réseau, la recherche de nouveaux partenaires, la recherche de supports institutionnels et financiers.


Objectifs


Maintenir un réseau toujours informé, dans une perspective globale, sur tous les sujets concernant les arts et les politiques culturelles indiennes, en développant l’accès à toutes les pratiques existant en Midi-Pyrénées sur ce thème et en les coordonnant.


Consolider la connaissance mutuelle du secteur artistique et culturel indien et indianiste en Midi Pyrénées en améliorant la gestion d’un réseau et en partageant les informations et les idées pour la mise en commun de ressources, de savoirs et de pratiques.


Rechercher et Analyser le secteur

Alimenter le réseau, promouvoir la compréhension et améliorer la coopération entre les acteurs du réseau et les Institutions. Faire remonter les préoccupations. Obtenir les accords pour des manifestations culturelles.

Promouvoir le rôle fédérateur du réseau.

Promouvoir l’importance d'investissements publics dans la diversité des arts et des pratiques culturelles indiens en développant des ressources suffisamment cohérentes pour solliciter le dialogue avec les pouvoirs publics sur l’impact des arts et la relation entre les arts et d'autres arènes politiques publiques.


Fournir des services appropriés, sensibles et responsables aux membres du réseau en assurant des communications efficaces entre les membres : l’accès à un réseau de professionnels du secteur de la culture indienne, l’accès grand public au travers du site-outil de communication ; et la visibilité d’évènements liés à la tradition et la culture de l’Inde, la mise en commun des compétences liées à la culture indienne dans le but d’organiser des évènements culturels et artistiques, la création d’un annuaire et d’un agenda répertoriant l’ensemble des activités liées à l’Inde.


Organiser des évènements culturels sur le thème de l’Inde : en assurer la gestion financière, humaine et de l'information, de manière éthique et efficace : par exemple, l’organisation de festivals regroupant diverses activités (danse, musique, restauration) à l’occasion des principales fêtes indiennes (Diwalli, Ganesh Chaturthi, jour de l’indépendance…).

Promouvoir l'échange de programmes artistiques dans la région et favoriser des liens plus proches et une meilleure compréhension de la culture indienne auprès de tous et de toutes dans la région.

Établir et fournir un réseau d'information et favoriser le développement et la croissance de compétences, de techniques et d’expertises disponibles dans la région.


« Les Portes de l’Inde » soutient la coopération culturelle dans la région Midi Pyrénées. Le réseau préconise l’importance de la connaissance des arts et des cultures extérieurs sur le plan du développement local et promeut dans ce but, la vie culturelle autour du Sous Continent indien. Il se comprend comme un groupe de réflexion culturel offrant des informations sur les aspects différents du champ des arts et de la culture et aidant des porteurs de projets dans leur exécution.

 

                                          Si vous aimez l’Inde- inscrivez-vous aujourd’hui.

                      Notre route est longue vers l’échange, et le partage est la force de la culture indienne.


                 http://la-porte-de-l-inde.over-blog.com/article-bulletin-d-adhesion-lpdeli-2014-122950875.html

 

                                                       email: lesportesinde@ymail.com

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Les Portes de l'Inde Midi Pyrénées
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 15:13

 


La comédienne de Bollywood a été Miss Monde en 1994. Crédits photo: DR.
La comédienne de Bollywood a été Miss Monde en 1994. Crédits photo: DR. Crédits photo : STR/AFP

L'actrice indienne et ancienne Miss Monde a reçu la distinction de l'Ordre des Arts et des Lettres, jeudi.


Aishwarya Rai Bachchan, l'une des actrices indiennes les plus connues au monde, a été élevée au rang de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres,jeudi, à Bombay, a indiqué l'Agence France Presse (AFP).


Dans un communiqué publié sur son site Internet, l'ambassade de France salue son «inestimable contribution au monde du cinéma et au développement de la coopération franco-indienne dans le cinéma, l'art et la culture.»


La France devait lui remettre cette distinction en juillet 2011 mais la cérémonie avait été annulée au dernier moment «par solidarité et sympathie» avec les victimes de trois attentats à la bombe survenus le même jour à Bombay, et qui avaient fait 17 morts et plus de 130 blessés.


Miss Monde en 1994


Son rôle principal dans Devdas, en 2002, numéro un au box-office indien et présenté hors compétition à Cannes, lui a notamment valu le prix Filmfare Award (l'équivalent des Césars) de la meilleure actrice. En 2003, celle qui fut Miss Monde en 1994, a été la première actrice indienne à faire partie du jury du festival de Cannes. Mais ce qui va réellement la faire exploser au cinéma, c'est son rôle dans Coup de Foudre à Bollywood (2004).


L'actrice est mariée à Abhishek Bachchan, acteur de Bollywood et fils de la plus grande vedette du septième art indien: Amitabh Bachchan. Ce dernier, que le petit Jamal porte dans son coeur dans Slumdog Millionaire de Danny Boyle avait lui-même été décoré par la France de la Légion d'Honneur en 2007.

 

 

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Actualité
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 15:10

La vue de l’Océan Indien (l’Arabian Sea) fait rêver l

 

A tous les voyageurs qui pendant des siècles ont traversé cette mer pour aboutir sur les rivages de Bombay, devenu Mumbai,où quelque part ils ont laissé des traces, des souvenirs qui font partie de l’histoire de cette ville.

Mumbai flambe déjà sous le soleil quand on débarque à l’hôtel Trident. Dans le lobby de ce palace du groupe Oberoi, le bureau du festival de Mumbai est déjà encombré de «delegates».

Des employés en tenue blanche impeccable les conduisent dans leur chambre, d’où on est aussitôt plongé dans la contemplation des eaux calmes de l’océan. On est intrigué par la vue d’un pont de fer et de béton construit sur la mer pour alléger la détresse des automobilistes, qui se payent des heures d’embouteillage. Le nouveau pont, devenu objet de culte, semble flotter spectaculairement sur l’eau.

 

El wata 9 novemvre 2012

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Art
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 15:08

 

Un homme qui avait vendu plusieurs faux tableaux du grand maître indien Maqbool Fida Husain a été interpellé à Paris mi-octobre par les enquêteurs spécialisé de l'Office des biens culturels, a-t-on appris jeudi d'une source à la gendarmerie.


L'homme, Sofiane B., 32 ans, habitant de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, avait été interpellé le 17 octobre, comme le révèle Le Parisien de jeudi, et remis en liberté sous contrôle judiciaire "sous une forte caution", à l'issue de 48 heures de garde à vue, a-t-on précisé de même source.


Profitant de la faiblesse du peintre, âgé de 95 ans, en exil après avoir été menacé de mort par des extrémistes religieux hindous qui accusaient ses toiles d'être blasphématoires, Sofiane B. lui avait fait signer des tableaux réalisés par des inconnus et les mettaient sur le marché de l'art, notamment britannique, comme étant des originaux.

 

AFP 8 novembre 2012

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Actualité
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 18:35
Par Jacques Hubert-Rodier | 03/12 | 07:00
     

    Le 28 décembre, Ratan Tata, patron du conglomérat Tata Sons, qui pèse 7 % de la capitalisation boursière de l'Inde et 3 % des impôts sur les sociétés, prend sa retraite. Un événement qui conduit « The Economist » à tirer deux « grandes leçons » de la carrière de ce patron de poids, qui laisse les commandes de la société vieille de cent quarante-quatre ans à Cyrus Mistry, un outsider à la dynastie familiale. Pour le magazine britannique, « dans un pays introverti et obsédé par la corruption, la première leçon de Tata est que l'Inde a plus à gagner du monde extérieur et la seconde qu'une entreprise privée peut être une force de progrès ». Très vite dans les années 1990, Ratan Tata a réalisé que la firme devait mettre à profit l'ouverture économique de l'Inde pour se fixer des objectifs ambitieux et racheter des entreprises rivales, comme le géant de l'acier britannique Corus et Jaguar Land Rover. « La première expérience a été un d&ea cute;sastre financier et la seconde un triomphe. » Sa leçon, comme le prétendent nombre d'Indiens, a déjà été retenue par des Mittal et Infosys. Et même si Tata n'a pas toujours été enthousiaste sur l'ouverture de tous les secteurs, il n'en reste pas moins qu'il a été un important avocat de la globalisation. De même, le groupe n'a pas toujours évité les scandales, mais il « a mis poliment de la distance avec la classe politique ». D'une certaine façon, il peut être considéré à la fois comme le dernier d'une dynastie et le premier patron de l'ouverture du marché. Il faut espérer que son successeur accélère encore cette transition.

    J. H.-R.

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/debat/0202422498170-ratan-tata-ou-les-lecons-d-un-patron-indien-516590.php

    Repost 0
    Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Actualité
    commenter cet article
    3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 18:30

    Conférences du lundi sur l’Inde
    Fédération française de hatha yoga


     Le 10 décembre à 18 h. 15

    avec projection

    Le temple de Deogarh

    une parfaite demeure du dieu Vishnu

    Thierry Zéphir

    ingénieur d'études au musée Guimet, enseignant à l'École du Louvre

    Thierry Zéphir évoque pour nous l'un des plus beaux temples de l'époque Gupta
    où sont représentés des mythes fondamentaux de l'Inde ancienne

    Au Centre André Malraux

    78, bd Raspail / 112, rue de Rennes - 75006 Paris
    Métro : Rennes ou Saint-Placide
    Entrée : 8 euros – Étudiants et adhérents au CRCFI & FFHY : 5 euros
    Repost 0
    Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
    commenter cet article
    29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 15:13

    AUDITORIUM

     

     

    Cliquez sur l'image pour visionner la vidéo de l'Ensemble Badila

    Vendredi 7 et samedi 8 décembre à20h30

    L'ensemble Badila

    Danse, musique, installation sculpturale (Iran – Inde – France)

    Avec Ava Farhang (Iran – danse, chorégraphie, scénographie), Bastien Lagatta (France – tabla, tombak, daf, percussions, direction musicale), Mame Khan Manghaniyar (Rajasthan, Inde – chant, harmonium, khartal), Sardar Mohamadjani (Iran – oud, târ, chant), Javid Yahyazadeh (Iran – ney, chant) et Nicolas Lefebvre (France – sculptures, installations, scénographie).

    C’est par l’alchimie de la rencontre de traditions vieilles comme le monde, celles de l’Inde et de la Perse, et d’une vision poétique contemporaine, que Badila nous entraîne dans un univers où sensibilité mystique et virtuosité créatrice s’entremêlent pour servir une quête sonore profondément originale et novatrice.
    En marge de l’agitation du monde, l’Ensemble Badila cultive le goût de la transcendance musicale, érigeant un creuset effervescent où se fondent avec élégance et passion les cultures flamboyantes de l’Orient.
    Créé par Bastien Lagatta, ethnomusicologue et percussionniste voyageur, Badila est né de la rencontre de quatre musiciens et d’une danseuse, dans une même aspiration au syncrétisme, entre maqams et ragas, profane et sacré. 
    Ce spectacle inédit s’inscrit dans le décor des œuvres du sculpteur Nicolas Lefebvre, chamane-nomade qui a ramené de ses périples la matière de ces Déesses-mères, totems hybrides, fétiches et divinités protectrices…
    La danseuse et chorégraphe iranienne Ava Farhang flotte dans l’air, tourbillon hypnotique. 
    Les musiques de Badila sont une invitation à un voyage onirique, où l’ivresse du tournoiement est le grand véhicule de l’âme. Puissantes et dynamiques, elles sont intemporelles.

    Les musiques de ces deux spectacles sont issues du dernier album de l’ensemble, « Music for Princes & Princesses » (Buda Musique, 2011), réalisé en collaboration avec Michel Ocelot.

    Prix des places 17 et 12 €

    Réservations : auditorium@guimet.fr ou 01 40 73 88 18

    www.guimet.fr/fr/auditorium


    INFORMATIONS PRATIQUES

    Musée Guimet - 6, place d’Iéna 75116 Paris
    Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h

    www.guimet.fr

    Repost 0
    Published by Les-Portes-de-l-Inde - dans Réseau associatif
    commenter cet article

    Présentation

    • : Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
    •  Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
    • : Réseau artistique et culturel INDE en Midi Pyrénées Propose une photographie du paysage des associations, professionnels et amateurs en lien avec l'Inde. Création d'actions communes
    • Contact

    Profil

    • Les-Portes-de-l-Inde
    • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.
    • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.