Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 20:27

Les visas pour l'Inde ne peuvent être demandés, en ligne,  que via le site de VFS global.

Cependant, y arriver est pour beaucoup un réel parcours du combattant !!

Voici la marche à suivre pour accéder au formulaire à rédiger en ligne.

vsfglobal.com/india/france

1- onglet "préparer dossier"

2- "informations visa"

3- visa touristique

4- Dans page "sommaire" , sur la barre d'onglets: "Télécharger formulaire"

5- "Accéder au formulaire en ligne" 9lien en orange au milieu de la page)

6- Cocher "J'accepte"  et "Valider"

 

Ensuite, vous pouvez remplir le formulaire !!!

Bon voyage

 

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 10:59

Toute l'équipe de Les Portes de L'Inde vous souhaite une excellente année 2017.

Notre association existe depuis 4 ans maintenant. !!! .

Le bilan est plus que satisfaisant. Tous nos buts ont été atteints.

  • Notre volonté de développer un réseau artistique et culturel en regroupant toutes les associations humanitaires, solidaires, culturelles, mais aussi tous les professionnels de l'Inde, tous les artistes (danseurs, musiciens), tous les praticiens ayurvédiques, l'ensemble des écoles de yoga, les restaurateurs indiens... Toutes ces personnes qui jusqu'alors oeuvraient individuellement, chacun dans son coin, sont aujourd'hui réunies. Tout le monde se connait et est prêt à participer à des évènement ENSEMBLE.
  • Faire connaitre au grand public les grands festivals de l’Inde.
  • Faire connaitre et démystifier les pratiques de yoga et de méditation
  • Aborder des thèmes essentiels comme celui de la condition des femmes
  • L’Inde au Cœur de Toulouse avec célébration de Holi place du capitole regroupant 12000 personnes

Si nous prenons un peu de recul aujourd'hui c'est d'une part parce que - maintenant que le réseau est constitué, d'anciens membres de Les portes de L'Inde reprennent à l'identique (copier/coller) les évènements que nous avons créés, parfois en grande banlieue.

D'autre part, nous développons d'autres projets .... et nous reviendrons + grands ;-)

Bien sur, vous nous retrouverez chaque année pour nos grandes journées : Toulouse À L’Heure du Yoga; Journée des femmes, etc.

Continuez de nous suivre. Le succès que nous avons jusque là rencontré parle pour nous pour vous inciter à la confiance !!!

 

Nous vous aimons beaucoup - et vous remercions de tout l'amour que vous nous avez témoigné jusqu'ici.

Le bureau Les Portes de L’Inde

 

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 14:15
Toulouse à l'heure du yoga - Namasté France

Cette année Toulouse è l'heure du yoga entre dans le cadre du festival Namasté France organisé par l'Ambassade de l'Inde à Paris.

Séance collective - ateliers - démonstrations - conférences

Yoga & médiation au programme

Namasté - Toulouse ;-)

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 14:09
Festival culturel « Namasté France » du 15 septembre au 30 novembre 2016
A l’occasion du 70ème anniversaire de l’indépendance de l’Inde, l’Ambassade de l’Inde, en collaboration avec le Conseil Indien des Relations Culturelles (ICCR) organisera le festival culturel « Namasté France » du 15 septembre au 30 novembre 2016. Ce festival présentera le meilleur des arts traditionnels indiens - musique et danse, théâtre, arts plastiques et décoratifs, littérature, cinéma, gastronomie, yoga, dévoilant les multiples facettes de cette culture millénaire dans de nombreuses villes françaises comme Avignon, Aix-en-Provence, Bordeaux, Marseille, Nantes, Nice, Rennes, Saint-Tropez, Strasbourg, Toulouse, entre autres. Les territoires français d’Outre-Mer comme la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et l’île de la Réunion participent également au le festival Namasté France pour mettre en valeur la splendeur et la diversité de la culture indienne.
Plusieurs artistes de renommée internationale tels que le maestro du violon L. Subramaniam ou encore Ustad Amjad Ali Khan, virtuose du sarod, Kumudini Lakhia, danseuse du Kathak, L. Subramaniam, maestro du violon, Raja et Radha Reddy, danseurs du kuchipudi, ainsi que Kalamandalam Rama Chakyar, maître du kuttiyattam, Shashank, maestro du flûte, seront parmi ceux qui éblouiront le public français par leur immense talent. Rahul Mishra, styliste, et Vineet Bhatia, chef étoilé du guide Michelin, feront également partie des icônes qui participeront au festival Namasté France. Les spectacles et les projections se dérouleront dans les lieux emblématiques, tels que la Villette, l’Opéra Bastille, le Petit Palais, la Philharmonie, la Cinémathèque française...
La France et l’Inde partagent des liens historiques et amicaux depuis déjà plusieurs siècles. Le public français, connaisseur des subtilités de la culture indienne, sait apprécier l’authenticité et la qualité. Nous espérons que le festival Namasté France répondra aux attentes profondes du grand public et qu’il renforcera davantage les rapports amicaux qui lient les peuples de ces deux pays.
La cérémonie d’ouverture de ce grand événement culturel aura lieu le 15 septembre à 19 heures, à l’Espace Charlie Parker, La Villette. Vous êtes, vous et vos proches, tous cordialement invités à participer au festival Namasté France !

www.namaste-france.org

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 18:39
Il est déconseillé aux femmes de porter des jupes !!!

Mahesh Sharma avait déjà créé la polémique en affirmant qu'en Inde, il était "inacceptable" que les femmes sortent de chez elles de nuit.

"Pour leur propre sécurité, les touristes ne devraient pas porter de robes courtes et de jupes", a déclaré dimanche le ministre de la Culture et du Tourisme indien, Mahesh Sharma, au cours d'un débat sur la sécurité des visiteurs étrangers dans le pays. Des propos qu'il a justifié en une sentence, lapidaire: "La culture indienne est différente de la culture occidentale."

Depuis 2015, les touristes étrangers arrivant en Inde se voient distribuer un "kit de bienvenue" prodiguant différents conseils et indications pour garantir leur sécurité durant le séjour. "Dans ce kit, leur est indiqué ce qu'il faut et ne faut pas faire", a expliqué le ministre. "Ce sont de toutes petites choses, par exemple ne pas s'aventurer seules la nuit dans de petites villes, ne pas porter de jupes ou encore, prendre en photo la plaque d'immatriculation du véhicule quand elles se déplacent et l'envoyer à des amis."

Ce kit fait partie d'une série de mesures prises par le gouvernement indien pour endiguer la désertion des touristes féminines depuis une série d'agressions très médiatisées. En juillet dernier, une Israélienne de 25 ans avait été victime d'un viol en réunion dans une station touristique du nord de l'Inde. En 2012 et en 2013, une Américaine et une Australienne ont également subi des viols.

La "manie de rejeter la faute sur les femmes"

Les propos du ministre ont vivement fait réagir l'opposition et les réseaux sociaux. Ranjana Kumari, la directrice du think tank indien de défense des droits des femmes "Centre for Social Research", citée par The Guardian, déplore "une déclaration stupide". Selon elle, ces propos reflètent "la manie de rejeter la faute sur les femmes" pour ce qu'elles portent et l'endroit où elles se trouvent. "Le problème, en Inde, ce sont les hommes et les garçons qui participent à ces actes sexuels, viols et viols collectifs."

Le ministre du Tourisme avait déjà créé la polémique dans le passé pour des propos très sévères sur le mode de vie des femmes en Inde. Il avait par exemple jugé inacceptable que les femmes sortent de chez elles de nuit: "C'est peut-être une chose normale ailleurs, mais cela ne fait pas partie de la culture indienne."

source : http://www.bfmtv.com/international/inde-pour-leur-securite-le-ministre-du-tourisme-deconseille-aux-femmes-de-porter-des-jupes-1031077.html

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 17:21

Par Kim Hullot-Guiot — 25 août 2016 à 12:07

La médecin Nayna Patel, pionnière de la gestation pour autrui, et Rinku Macwan, mère porteuse, à Anand, en Inde, le 31 octobre 2011. Photo Sam Panthaky. AFP

Face au boom du tourisme procréatif, le gouvernement indien veut interdire l'accès à la gestation pour autrui aux étrangers, mais aussi aux Indiens célibataires et aux couples homosexuels.

Face à l’afflux d’étrangers venus en Inde chercher les services d’une mère porteuse, le gouvernement va légiférer. Mercredi, la ministre des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, a annoncé que l’exécutif indien avait approuvé un projet de loi interdisant la gestation pour autrui (GPA) aux étrangers, mais aussi aux Indiens célibataires et aux couples homosexuels. «C’est un projet de loi très large visant à interdire complètement la pratique commerciale de la GPA. […] Les couples sans enfant, qui ne peuvent en avoir pour des raisons médicales, peuvent demander de l’aide à un parent proche, dans le cadre de la GPA altruiste», c’est-à-dire sans rémunération de la mère porteuse, a-t-elle déclaré. Selon le texte, la mère porteuse devra forcément être de la même famille que le couple, précise la BBC.

Présenté comme une façon de lutter contre l’exploitation des femmes pauvres – le gouvernement estime à 2 000 par an le nombre de grossesses dans ce cadre –, ce projet de loi fait néanmoins craindre le développement d’un marché parallèle alors que, depuis 2002, l’Inde encadre légalement cette procédure, qui a bénéficié à des milliers de couples, indiens ou étrangers, rappelle l’AFP. Au point que le pays a fini par être qualifié de «surrogacy hub» («plateforme de la GPA»), tant les tarifs médicaux y sont abordables et les femmes «disponibles» nombreuses.

«Davantage de régulations sont nécessaires pour s’assurer qu’aucune femme ne soit obligée d’être une mère porteuse. Mais une interdiction pure et simple est illogique», a expliqué à l’AFP Archana Dhawan Bajaj, consultante à la clinique Nurture de New Delhi. Interrogé par The Times of India, le docteur Himanshu Bavishi, spécialiste de la fécondation in vitro à Ahmedabad, s’est, lui, demandé si le projet était réaliste : «A cette époque où la plupart des enfants sont des enfants uniques, où les couples vont-ils trouver des membres de leur famille pour porter leur enfant ?»

Des restrictions effectives dix mois après le vote

Le Dr Nayna Patel, pionnière de la GPA à Anand (dans la région de Gujarat), a pour sa part estimé que le projet était «régressif, anti-femmes et cruel». «Le gouvernement a négligé les malheurs des femmes sur les deux extrémités du spectre – les femmes infertiles et les femmes pauvres qui choisissent la GPA pour combattre la pauvreté. […] Tandis que les femmes infertiles qui n’ont pas d’utérus ou un utérus très endommagé n’auront pas le droit de bénéficier d’un traitement médical avancé, des centaines de femmes qui ont tiré leur famille de la pauvreté ne pourront plus avoir l’opportunité de mener une vie respectable», a-t-elle déclaré au Times of India. Sur les 20 000 à 30 000 dollars (entre 17 000 et 26 000 euros) que la clinique facture aux familles, les mères porteuses en récupèrent généralement 5 000 (4 427 euros).

L’interdiction de la GPA aux couples homosexuels pose également problème. Interrogé par The Quint, le réalisateur et scénariste Onir a dit : «Je pense que dans une démocratie, les célibataires et les gays ne devraient pas être discriminés en matière de droit à la parentalité. Mais en même temps, je pense que les couples ou les célibataires désireux d’avoir un enfant devraient plutôt adopter.» Apurva Asrani, réalisateur également, s’est montré plus ferme : «Je suis content que le gouvernement ait au moins prononcé entièrement le mot "homosexuels". Jusqu’à récemment, le mot n’était jamais sorti des bouches des politiques. Vous vous souvenez du tweet de condoléances du Premier ministre après Orlando ? Au moins, Sushma Swaraj a reconnu [l’existence de] la communauté.» L’activiste LGBT Gourab Ghosh a de son côté clairement qualifié le texte d'«homophobe». Dès novembre, des instructions avaient été données aux ambassades de ne pas délivrer de visas aux couples qui viendraient pour engager une mère porteuse, rappelle l’agence américaine Associated Press.

Selon la ministre des Affaires étrangères, ces restrictions seront effectives dix mois après le vote du texte, afin de permettre aux contrats déjà signés entre couples et mères porteuses d’être menés à terme. Jusqu’ici, le marché de la GPA était estimé peser entre 400 millions de dollars, selon une estimation des Nations unies de 2012, et 1 milliard de dollars par an, selon une estimation du gouvernement indien.

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 13:46
Fête de Holi
Fête de Holi

HOLI 2015 – Interview de France AZÉMA- fondatrice Des Portes de L’Inde

Par Christine Vialat ; La Vie en Rose

La Place du Capitole « Arc en ciel » Un lancé de poudre multicolore pour fêter la Holi !

(La Holi, parfois appelée fête des couleurs, ou, Phalgunotsava, est une fête de l'hindouisme célébrée vers l'équinoxe de printemps, à la pleine lune du mois indien de Phalguna.)

Photo 1

Me voici encore au cœur de Toulouse, quartier Saint-Michel par une belle matinée d’avril. Je vais rendre visite à France Azema.

Sonnette, code, grille, sonnette code ascenseur… la porte s’ouvre et je suis immédiatement transportée dans un autre univers, celui de l’Inde !

Plus que la décoration de l’appartement qui est très accueillant, je suis saisie par son atmosphère de sérénité.

France dégage elle aussi une paix intérieure qui lui donne un sourire lumineux.

« Installez-vous, je vais vous préparer un chaï. Vous aimez le chaï masala? »

« Oui, avec plaisir. Je bois plus régulièrement du café, mais j’aime beaucoup le chaï et le chaï masala plus particulièrement. » qui représente pour moi la boisson de la convivialité » (J’en avais déjà bu chez Julie qui m’avait expliqué que Masala c’était un mélange d’épices. J’avais vraiment beaucoup aimé sans jamais retrouver ce goût !)

Je regarde France s’activer devant ses fourneaux à mon plus grand ravissement car il ne s’agit pas ici de faire du « thé sachet » non, la préparation est minutieuse et empreinte d’un savoir-faire très plaisant. Je réchauffe mes mains contre la tasse et c’est déjà un délice. L’odeur de ce breuvage, thé noir et lait concentré laisse entrer en moi un vrai moment de partage. France m’explique que cette façon de préparer le chaï se rapproche le plus possible de celle des Hindous qui utilisent le lait de Bufflonne. Un vrai délicieux de saveurs…

France Azema est la fondatrice de la Maison de l’Inde et de l’Inde à Toulouse, il en est question tout au long de l’année et plus particulièrement ces temps-ci puisque nous sommes en pleine période du Festival des cinémas indiens qui se déroule à la Cinémathèque. Aujourd’hui nous allons parler de l’événement du 17 mai prochain…

J’écoute France qui commence par me parler d’elle, à ma demande, et qui me parle de son Amour de l’Inde. Elle me parle, me raconte, « les Castes, Pur et Impur, Intouchables… on nait Hindou, on ne le devient pas… » j’ai le bénéfice en direct d’un immense savoir et d’une passionnée qui transmet et partage le fruit de ses études et des expériences. France et son association ainsi que tant d’autres vous attendent le 17 mai à partir de 11H place du Capitole pour une journée haute en couleurs. Au programme, du yoga, de la danse et la musique avec Ravi Prasad Des conférences aussi, des contes pour enfants et pour les plus grands… des couleurs partout, de la joie partout, des boutiques aux charmes envoûtants et des associations humanitaires.

La Place du Capitole à Delhi… fabuleux voyage. Venez écouter France Azema vous parler de sa passion pour l’Inde.

Photo France à Delhi et affiche plus lien site

 HOLI 2015 – Interview de France AZÉMA- fondatrice Des Portes de L’Inde
 HOLI 2015 – Interview de France AZÉMA- fondatrice Des Portes de L’Inde
Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 13:39
HOLI 2015 – Interview de France AZÉMA- fondatrice Des Portes de L’Inde

HOLI 2015 – Interview de France AZÉMA- fondatrice Des Portes de L’Inde

Par Christine Vialat ; La Vie en Rose

La Place du Capitole « Arc en ciel » Un lancé de poudre multicolore pour fêter la Holi !

(La Holi, parfois appelée fête des couleurs, ou, Phalgunotsava, est une fête de l'hindouisme célébrée vers l'équinoxe de printemps, à la pleine lune du mois indien de Phalguna.)

Photo 1

Me voici encore au cœur de Toulouse, quartier Saint-Michel par une belle matinée d’avril. Je vais rendre visite à France Azema.

Sonnette, code, grille, sonnette code ascenseur… la porte s’ouvre et je suis immédiatement transportée dans un autre univers, celui de l’Inde !

Plus que la décoration de l’appartement qui est très accueillant, je suis saisie par son atmosphère de sérénité.

France dégage elle aussi une paix intérieure qui lui donne un sourire lumineux.

« Installez-vous, je vais vous préparer un chaï. Vous aimez le chaï masala? »

« Oui, avec plaisir. Je bois plus régulièrement du café, mais j’aime beaucoup le chaï et le chaï masala plus particulièrement. » qui représente pour moi la boisson de la convivialité » (J’en avais déjà bu chez Julie qui m’avait expliqué que Masala c’était un mélange d’épices. J’avais vraiment beaucoup aimé sans jamais retrouver ce goût !)

Je regarde France s’activer devant ses fourneaux à mon plus grand ravissement car il ne s’agit pas ici de faire du « thé sachet » non, la préparation est minutieuse et empreinte d’un savoir-faire très plaisant. Je réchauffe mes mains contre la tasse et c’est déjà un délice. L’odeur de ce breuvage, thé noir et lait concentré laisse entrer en moi un vrai moment de partage. France m’explique que cette façon de préparer le chaï se rapproche le plus possible de celle des Hindous qui utilisent le lait de Bufflonne. Un vrai délicieux de saveurs…

France Azema est la fondatrice de la Maison de l’Inde et de l’Inde à Toulouse, il en est question tout au long de l’année et plus particulièrement ces temps-ci puisque nous sommes en pleine période du Festival des cinémas indiens qui se déroule à la Cinémathèque. Aujourd’hui nous allons parler de l’événement du 17 mai prochain…

J’écoute France qui commence par me parler d’elle, à ma demande, et qui me parle de son Amour de l’Inde. Elle me parle, me raconte, « les Castes, Pur et Impur, Intouchables… on nait Hindou, on ne le devient pas… » j’ai le bénéfice en direct d’un immense savoir et d’une passionnée qui transmet et partage le fruit de ses études et des expériences. France et son association ainsi que tant d’autres vous attendent le 17 mai à partir de 11H place du Capitole pour une journée haute en couleurs. Au programme, du yoga, de la danse et la musique avec Ravi Prasad Des conférences aussi, des contes pour enfants et pour les plus grands… des couleurs partout, de la joie partout, des boutiques aux charmes envoûtants et des associations humanitaires.

La Place du Capitole à Delhi… fabuleux voyage. Venez écouter France Azema vous parler de sa passion pour l’Inde.

Photo France à Delhi et affiche plus lien site

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 12:10
Namasté France - Toulouse participe

Première participation de Toulouse au festival NAMASTÉ FRANCE organisé pas l'Ambassade de l'Inde à Paris avec le réseau culturel Les Portes de L'Inde.

- Toulouse à l'heure du Yoga -

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 12:01
Toulouse à l'heure du yoga

Dans le cadre du festival "Namasté France" , Les Portes de L'Inde apportent leur participation avec sa 4ème édition de "Toulouse à l'heure du yoga"

Des séances collectives, des démonstrations, des ateliers, des conférences sur le yoga dans notre quotidien.

Toutes les écoles de Toulouse seront présentes pour présenter leurs diverses pratiques...

Repost 0
Published by Les-Portes-de-l-Inde
commenter cet article

Présentation

  • : Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  •  Les Portes de l'Inde en Midi Pyrénées
  • : Réseau artistique et culturel INDE en Midi Pyrénées Propose une photographie du paysage des associations, professionnels et amateurs en lien avec l'Inde. Création d'actions communes
  • Contact

Profil

  • Les-Portes-de-l-Inde
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.
  • Le réseau culturel et artistique" Les Portes de l’Inde" regroupe des membres dont l'ambition est de préserver, protéger et promouvoir le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Inde en Midi-Pyrénées.